028 | Internet et ses émissions de cuisine

All great things require great dedication. [Chuck Norris]

028 | Internet et ses émissions de cuisine

Ceux qui me connaissent savent que j’aime manger, que j’aime faire à manger et que j’aime apprendre de nouveaux trucs pour faire à manger. Par manque de temps, depuis un certain temps déjà je n’écoute plus la télévision en direct pour plaire ma soif d’apprentissage culinaire (il y a trop de publicités et je déteste être obligé d’être rivé devant ma télévision à une case horaire bien précise).

À mon plus grand plaisir, j’ai réussi à dégoter quelques séries web qui me donnent l’eau à la bouche rien que d’y penser. Ça me permet donc d’écouter gratuitement ce que je veux, quand je le veux et de passer une séquence qui me déplaît si c’est le cas ou si je manque de temps.

Puis, en discutant avec quelques amis, j’ai décidé de partager quelques unes de celles-ci question de vous permettre d’agrandir votre sélection d’émissions. Je m’excuse en avance si ça vous donne faim, mais dans le fond c’est un peu ça le but.

Ligne de séparation

La chaîne Hungry
Cette chaîne se distingue des autres parce qu’on y retrouve une très grande quantité d’émissions diffusées sous la forme de listes de lecture (Casserole Queens, Eat My Vegan, Saveur, Rosa & Rico’s Italian Food Truck, Eat Cheap, Food Wishes, Jamie Oliver et plusieurs autres). J’ai décidé de vous partager mes préférées, mais n’oubliez pas de vous abonnez à la chaîne parce que vous allez éventuellement tomber sur une émission qui saura vous plaire.

En voici deux émissions que je trouve intéressantes, à vous de voir si ça peut vous intéresser :

L’émission Midnight Munchies
L’émission qui me fait vraiment tripper depuis quelques mois est animée par les frères Green (Josh et Mike, à ne pas confondre avec les frères John Green et Hank Green). Ces gars-là sont drôles, ils savent faire un peu n’importe quoi avec ce qu’ils ont et savent comment mettre l’eau à la bouche. Leur émission porte maintenant le nom de MidnightMunchies et je suis pas mal certain que ce qu’ils mangent à la sortie des bars remplacerait à merveille un McDoubleCheese de 3h du matin.

L’émission Grill This
Nathan Lippy est un autre gars qui ne se complique pas la vie, il cuisine des trucs simple et bon, parce que la cuisine n’est pas toujours obligée d’être compliquée et fade.

Ligne de séparation

La chaîne des BBQ Pit Boys
L’hiver ne vous dérange pas dans vos envies de vous servir de votre barbecue? Le «C’est bon parce que c’est graaaas» des 12 travaux d’Astérix vous parle? Cette émission devrait vous plaire.

Ligne de séparation

La chaîne de Tante Marie
Marie Risley, de la Tante Marie’s Cooking School, est une dame de bonne humeur qui aura le mot pour vous faire rire. Voici une de ces vidéos les plus écoutées : Just put the f*cking turkey in the oven.

Ligne de séparation

Maintenant du côté des émissions hors-YouTube, je vous emmène chez Vice au cas où on aurait encore un petit creu.

Munchies
Le concept des Munchies est simple : Des caméramans suivent un cuisiner pendant toute une virée de repas (à la manière d’un FoodCrawl plus intime) durant laquelle il partage sa table avec d’autres amis cuisiners. Ça donne faim, ça donne le goût de visiter et chaque émission dure moins de 15 minutes.

Joe Beef

Eddie Huang

Ligne de séparation

The Perennial Plate
Je me dois aussi de mentionner les vidéos documentaires de Daniel Klein et Mirra Fine dans leur merveilleuse émission hebdomadaire livrée chez vous via Vimeo. Je vous laisse donc sur quelques uns de ceux-ci qui sauront sans doute vous rendre accros (si vous ne l’êtes pas déjà). Si après ça vous n’avez toujours pas le goût de voyager, je ne sais pas ce qui vous donnera le goût.

A Taste of Vietnam

A Day in India

The Traveler’s Republic of Tofu

Ouais, j’ai comme un petit creu, là. Allez salut!

005 | Jeux vidéos, podcasts et nostalgie

005 | Jeux vidéos, podcasts et nostalgie

Il y a quelques semaines, une discussion que j’ai eu avec un de mes frères m’a redonnée le goût de jouer aux jeux vidéo de notre enfance. Je suis nostalgique de cette époque où l’objectif de la journée, après s’être dépêché d’engloutir un bol de Fruit Loops, était de conquérir le monde, tuer un dragon ou bien sauver une princesse. Soyons francs, ce n’est pas tous les jours qu’un adulte peut en dire autant.

Ni une ni deux, le Nintendo était rebranché, les cassettes dépoussiérées et la fameuse lumière rouge scintillait devant mes yeux ébahis. Je suis donc en immersion intense depuis quelques semaines à travers ces atmosphères magiques qui m’ont tant fait rêver étant plus jeune.

Lire la suite…